Visite

Il a imprégné de sa sensibilité et de son audace la deuxième moitié du 20ème siècle et continue encore et toujours d’inspirer de nouvelles générations d’artistes : Yves Klein, né en 1928 à Nice, avait pourtant pour première vocation d’être judoka. En 1954, il se tourne définitivement vers l’art et entame son « Aventure monochrome ». De son fameux bleu, de ses monochromes, à l’utilisation de l’or et du rose, jusqu’à l’emploi d’éponges imbibées de couleurs pures et au feu comme pinceau, il ne cesse de réinventer l’art.

Yves Klein décède en 1962, à l’âge de 34 ans, et laisse une œuvre majeure et intense. Suivez le guide du jour, Hélène Guenin, directrice du MAMAC, sur les traces du maître du bleu.

Découvrez aussi