Avec cette exposition-événement posthume, Sacha Sosno revient à ses sources, l’antiquité, son musée imaginaire, qui irrigua l’ensemble de son œuvre. Sur le site archéologique que les œuvres de toute dimension investissent en toute légitimité, l’alchimie fonctionne à merveille. Le dialogue concertant et le rapport mutuellement enrichissant entre les sculptures contemporaines et les ruines antiques s’imposent avec la logique d’une évidence.

 

Artiste reconnu, peintre, photographe, sculpteur et théoricien de son propre cheminement artistique, Sacha SOSNO fait l’objet de cette grande exposition sur le site antique de l’ancienne cité de Cemenelum. Plus de 70 œuvres sont ainsi présentées in situ, exposées parmi les vestiges romains (mis à jour durant les importantes fouilles archéologiques conduites de 1950 à 1969) et dans les salles du musée.

L’exposition présente la liaison entre l’art contemporain, qui symbolise la création esthétique, et l’art antique, source d’inspiration et représentation d’une mémoire collective. Cette exposition d’envergure dévoile notamment les variations et variantes de la technique de l’oblitération, dont Sacha SOSNO a été l’initiateur et dont le principe est de « Cacher pour mieux voir » : silhouettes figurées par le vide dans des panneaux d’acier rectangulaires de couleur, vides rectangulaires ou carrés dans des sculptures classiques, têtes carrées, personnages plats, assemblages… En squattant l’intégralité du musée et du site archéologique, l’exposition s’inscrit dans cette volonté d’oblitération, de cacher pour mieux montrer. Exposer Sosno pour mieux révéler la beauté de notre patrimoine culturel antique…

Cette exposition démontre aussi le lien étroit entre Sosno et l’archéologie et surtout, l’intemporalité et l’universalité de son œuvre.

Cette exposition, présentée par le Musée d’Archéologie de la Ville de Nice, est donc l’occasion exceptionnelle de redécouvrir toute l’envergure créative du célèbre artiste, sous différentes formes d’expression, dans une réjouissante confrontation par-delà les siècles.

> Extraits du Dossier de presse de l’exposition à télécharger ici.

> Plus d’infos sur le réseau artistique artWORKS !

Image : Sosno squatre l’antique au Musée d’Archéologie de Cimiez ©Artworks.city

Suivez le musée d’Archéologie de Cimiez sur Instagram !

Découvrez aussi