Au printemps 1954, le producteur suisse Gamma-Film projette de confier l’adaptation cinématographique d’un roman [non encore publié] de Cecil Saint-Laurent, La Vie extraordinaire de Lola Montez, au réalisateur Jacques Tourneur, avec la ballerine Ludmilla Tcherina dans le rôle-titre.
Finalement, le film est confié au réalisateur allemand Max Ophüls, avec Martine Carol.

Mon film est une revue de cinéma hebdomadaire parue de 1924 à 1959 avec une interruption entre 1938 et 1946. En 1958, la revue absorbe son concurrent, Le Film complet, et devient mensuelle. Publication très populaire dont chaque numéro était consacré à un film et à ses interprètes, elle disparaît en mars 1967, la même année que Martine Carol…
Pour présenter les nouveaux films, la revue avait recours au procédé narratif du roman-photo.

 

Le roman photo de Lola Montès

Avec Martine Carol et Lola Montès à la villa « Les Palmiers »

Retour sur l’exposition Avec Martine Carol et Lola Montès à la villa « Les Palmiers » proposée en 2019 par les Archives Nice Côte d’Azur avec des collections municipales et des prêts exceptionnels de la Cinémathèque française. Cette exposition avait fait dialoguer les intérieurs et extérieurs de la villa « Les Palmiers » avec des photographies de tournage et d’exploitation, les tapuscrits et cahiers des réalisateurs, les costumes portées par l’actrice principale, des affiches et extraits de films.

> Autour de l’exposition sur le site des Archives

Découvrez aussi