Les Archives Nice Côte d’Azur ont puisé dans leurs riches collections photographiques et dans le fonds du Comité des fêtes de la Ville pour vous faire revivre les illuminations d’antan.

Nice : lumières sur la ville

Nice bénéficie très tôt d’un éclairage public avec 130 lanternes à huile en 1850. Le gaz fait son apparition dès 1854. L’éclairage est étendu à la Promenade des Anglais avec 30 becs de gaz en 1862. L’exposition internationale du Piol en 1884 voit l’arrivée de la fée électricité qui se déploie à l’Opéra en 1889, puis pour l’éclairage de l’avenue de la Gare (actuelle Jean-Médecin) en 1892. Enfin, la modernisation de la Promenade des Anglais en 1930 est l’occasion d’y installer ses magnifiques candélabres Art-Déco contribuant à donner, de nuit, à la Baie des Anges son célèbre aspect de « collier de perles ».

A côté de ces habits de lumière de tous les jours, Nice a un costume de fête : parallèlement au Carnaval, et au même titre que les batailles de fleurs, les illuminations décoratives de la place Masséna, de ses jardins et de l’avenue de la Gare attirent les touristes dès les années 1870. Le « Maître de la Lumière » a d’ailleurs son char au Carnaval de 1910.

C’est à la maison André Robaudy et au pyrotechnicien Philippe Stevano, installé dans le quartier de l’Arbre-supérieur (Pasteur), qu’on doit au XIXe siècle ces mises en lumière, de plus en plus sophistiquées et célèbres dans le monde entier.

Aujourd’hui Nice se pare de décors lumineux dès le début du mois de décembre pour accompagner Noël et les fêtes de fin d’année.

Photographies retouchées

Les illuminations carnavalesques

La Promenade des Anglais

 

Les illuminations de fin d’année

 

Suivre l’actualité des Archives Nice Côte d’Azur

Découvrez aussi