Dès les débuts du tourisme, le voyageur a voulu rapporter des souvenirs des lieux visités. Avant l’invention de la photographie la lithographie fournit l’essentiel des produits dérivés du voyage. Retour en image avec l’ Album du Comté de Nice, vues et descriptions des principaux lieux.

Dès les débuts du tourisme, le voyageur a voulu rapporter des souvenirs des lieux visités. La mise au point de la lithographie au tout début du XIXe siècle permet de rendre la finesse du dessin et d’en diffuser de nombreuses reproductions à moindre coût. Avant l’invention de la photographie la lithographie fournit l’essentiel des produits dérivés du voyage.

De 1841 à 1848 le poste consul de France à Nice est occupé par le marquis de Châteaugiron. Ce fin lettré, ami de Mérimée, membre Fondateur de la Société des Bibliophiles, joue un rôle majeur dans le développement des arts à Nice. En 1845 il publie à Nice une suite de lithographies réunies sous le titre Album du Comté de Nice, vues et descriptions des principaux lieux. L’ouvrage est dédié au comte Hilarion de Cessole, président du Sénat de Nice. C’est son exemplaire qui est conservé à la bibliothèque de Cessole. Complet des 25 planches et du texte qui l’accompagne, il est relié aux armes familiales. La précision du dessin et le choix des sites en font l’un des albums niçois les plus recherchés par les bibliophiles et les amateurs d’histoire locale. 

La bibliothèque du chevalier de Cessole est une bibliothèque patrimoniale d’histoire locale issue de la donation de Victor de Cessole (1859-1941). Outre ses nombreux livres bibliophiliques, ses archives privées comprennent des ouvrages des imprimeurs et éditeurs niçois, ainsi que des cartes géographiques anciennes et précieuses, des estampes régionales et un riche fonds photographique. Elle prête régulièrement des documents pour des expositions permettant ainsi de faire connaître et de valoriser les fonds qu’elle conserve.

> Voir le catalogue de la bibliothèque de Cessole

Découvrez aussi