Dans cet interview accordée à trois étudiants de l’International School of Nice, la célèbre chorégraphe explique notamment comment, en raison des restrictions déplacements dus à la crise sanitaire, elle a réglé la mise en place depuis son appartement de new York grâce au numérique.

Elle évoque notamment les raisons qui lui ont fait accepter de signer la mise en scène et la chorégraphie de l’opéra Akhnaten du compositeur américain Philip Glass avec qui elle est liée par une très ancienne complicité artistique.

Parmi ses sources de motivation, le thème même de cet opéra : Lucinda Childs explique en effet qu’elle porte un vif intérêt à la figure d’Aknaten, ce pharaon qui parvint, pendant quelques années, à imposer le premier monothéisme de l’histoire en faisant du dieu soleil l’unique divinité de l’Egypte.

En outre, le fait de devoir assumer cette mise en scène et cette chorégraphie par vidéoconférence, depuis son appartement de New York, en raison des restrictions de déplacement dus à la crise sanitaire a constitué pour elle un défi qu’elle a tenu à relever et qu’elle a brillamment remporté.

> Découvrez le travail de Lucinda Childs en regardant la captation de l’Akhnaten de Philipp Glass à l’Opéra de Nice.

Photos Akhnaten de Philipp Glass

Découvrez aussi